Sheilla D. - Fondatrice de Sheilla Dieudonné

Jusqu’au bout de ses rêves 


  Sheilla a 11 ans quand elle quitte L’île tourmentée d’Haïti pour s’installer avec sa famille à Ris-Orangis (91). Assistante comptable et budgétaire pour les marchés publics à la mairie de Ris-Orangis, elle s’épanouit dans son travail. Pour autant, à l’approche de la quarantaine, Sheilla se pose des questions. « L’heure du bilan de moitié de vie. Mes garçons – deux jumeaux de 19 ans et leur frère de 11 ans - devenaient grands et j’avais envie de faire quelque chose d’à la fois manuel et créatif» se souvient-elle. 

De l’idée à la réalité. Ajoutez une tante couturière et une passion pour la mode depuis l’enfance et l’idée germe comme une évidence : créer sa propre ligne de vêtement. Son style ? l’urban chic et l’élégance éthique. Mais pas avec n’importe quoi, n’importe comment et avec n’importe qui. Responsable et inscrite dans les enjeux de son époque, Sheilla veut contribuer à une mode écologique et solidaire. Ou quand l’action rejoint l’utopie. Elle créé donc la ligne Sheilla Dieudonné. « Aucun rapport avec l’"humoriste", précise-t-elle. Moi c'est mon vrai nom et je tenais à conserver mes racines ». Marche après marche, elle monte méthodiquement son projet au printemps 2018 : « Après les étapes comptables et administratives, j’ai travaillé avec des stylistes pour dessiner mon univers à travers un « mood board ». Nous avons rassemblé, à travers des œuvres d’art, des couleurs ou des images plus quotidiennes, ce qui me définissait ». Vinrent ensuite naturellement les premiers dessins, croquis et patronages. Restait à trouver des fournisseurs de beaux tissus écologiques pour des fabrications en petite série. Ce qui ne fut pas une mince affaire. Mais Sheilla ne lâche rien et trouve progressivement les matières qui satisfont ses exigences de qualité. Pour créer ses premiers prototypes, elle s’inspire de ses enfants. Et cela tombe bien : ses deux jumeaux, Marvin et Ryan, adorent le street wear et viennent de se lancer dans le mannequinat.
Fabrication solidaire Très attachée au caractère social de sa fabrication, la jeune quadra se rapproche de plusieurs ESAT (Etablissement et service d'aide par le travail) avant de bâtir un partenariat avec Coup de Pouce, un atelier d’insertion solidaire. Situé à Evry, Mis en ligne depuis février 2019, son site Internet lui permet de présenter et vendre ses premiers modèles. Et les premiers clients sont ravis.

ADN
Sheilla Dieudonné, c’est une identité rare sinon unique sur le marché du prêt-à-porter : une marque française écolo-chic, solidaire et engagée. Cela signifie : 

1. UNE MODE 100% ETHIQUE : fondée sur des valeurs humanistes et des méthodes innovantes, elle encourage une consommation éco responsable, respectueuse de la nature et des hommes. Sont privilégiés des tissus composés de fibres naturelles, issus de l'agriculture biologique et certifiés GOTS (Global Organic Textile Standard). Un standard international qui garantit des conditions sanitaires, légales et durables pour les fabricants. Et qui excluent bien évidemment le travail des enfants ou l’utilisation de pesticides. « La réduction de l’empreinte carbone et la préservation des ressources naturelles sont indispensables à l’heure où le public prend progressivement conscience des effets dévastateurs de certaines teintures dans les cours d’eau »
2. UN STYLE "URBAN CHIC" & « STREET WEAR » : tonique, intemporel et impertinent, il n'entend pas sacrifier pas l’élégance à l’écologie. Résultat : des produits chics et trendy, bio et glamour, résolument tendance et irrésistiblement green, des accessoires de mode recyclés et des produits de beauté bio certifiés ECOCERT. « Notre univers : le vestiaire classique de la femme qui emprunte aux codes du sportwear des jeunes. Notre positionnement : du prêt-à-porter familial (femmes et hommes) milieu/haut-de-gamme. ».
3. UNE FABRICATION « MADE IN FRANCE », EN ESSONNE. Du dessin à la production, en passant par les shootings photos, la collection de cette marque de proximité est conçue localement de A à Z. « C'est en Essonne que nous vivons et c'est tout naturellement ici que nous souhaitons développer l'économie locale ».
4. SOLIDARITÉ AU CŒUR DU PROJET : la collection de Sheilla Dieudonné se fonde aussi sur une démarche à caractère social. Pour une mode à échelle humaine et la qualité d’un travail à la fois inclusif et artisanal, les collections sont faites mains, en petite séries et fabriqués par des femmes et des hommes en situation handicap (atelier ESAT) ou en atelier de réinsertion (ACI). « Nous contribuons au maintien de 20 emplois sur le territoireNotre projet s’inscrit également dans une démarche de réinsertion socio-professionnelle des personnes en situations de handicap ou des femmes en difficulté. En somme encourager une économie locale et circulaire intégrant l’enjeu écologique. »
5. UNE AVENTURE FAMILIALE : Sheila D, dont la société est baptisée « Sheila & fils » travaille en lien étroit avec ses garçons qui participent à la collection à travers leurs conseil et accompagnement quotidiens.

Portrait réalisé en janvier 2019 pour le compte de Sheilla Dieudionné.

Retour