Manu Cornu - Champion du monde d'escalade

Itinéraire d'un enfant perché 

Champion de France 2018, deux fois sélectionné parmi les 10 meilleurs grimpeurs en Championnat du monde, Manuel Cornu a choisi Grand Paris Sud pour s'installer et s'entraÎner. Reportage au convivial Block'Out d'Evry-Lisses. 

 Manuel dit Manu a 5 ans quand il se trouve bloqué en haut d'un immense portail dont il est libéré par les pompiers. L'événement aura deux incidences : son investissement pendant 4 ans chez les jeunes sapeurs pompiers (qu'il envisage, à terme, de rejoindre professionnellement) et son inscription à un club d'escalade. Une vocation est née.

Explosif et instinctif, affuté et agile, celui qui se voit aujourd'hui comme un tigre se souvient de ses jeunes années. "J'avais un certain talent mais pas assez de rigueur. Aujourd'hui, je m'entraine 30 h par semaine, surtout de la musculation intensive. L'escalade est un sport complet qui exige de la force dans les doigts, les bras, les jambes, les abdos...". Parallèlement, Manu se passionne et se documente sur la part du mental dans le sport. Comment mieux gérer la pression ? Comment muscler sa concentration ? Comment éviter cette impression d'avoir tout réussi ou tout raté ? Questions qui ne paralysent pas le jeune homme, au contraire. A 25 ans, ses dernières performances sont prometteuses mais il reste humble. "Je sais bien m'entourer, pour mes coachs ou mes sponsors. J'ai de la chance, de la persévérance et une reconversion physique étonnante. J'ai récupéré de mes dernières blessures (cheville ou genou) avec une rapidité qui a étonné osthéos et kinés, sourit-il.

Depuis 2017, Manu est en contrat avec l'Armée. "Cela me permet d'avoir une couverture sociale et de m'entrainer avec plus de sérénité". Après sa jeunesse à Clamart et un an passé à Voiron en 2018 (le pôle France escalade est installé près de Grenoble), le grimpeur vient de s'installer à Evry-Courcouronnes. " Juste à côté du Block'Out de Lisses, ma principale salle d'entrainement. Je suis aussi à mi-chemin de Massy où est basé mon entraineur et de Fontainebleau où je vais grimper souvent". Ici Manu se sent comme un poisson dans l'eau. Il a ses amis et ses repères. L'ambiance est conviviale voire familiale. Bref, un cadre idéal pour se préparer aux prochains grands enjeux sportifs : les qualifications olympiques près de Toulouse (novembre 2019) et les championnats du monde au Japon, préparatoires aux JO de Tokyo en 2020. La pression, elle aussi, va grimper...
Pour suivre Manu Cornu, abonnez-vous à sa page facebook et instagram

Portrait réalisé en février 2019 pour le compte de  Grand Paris Sud

Retour